•  

Planification d'un circuit d'approvisionnement en eau potable

La réglementation sur l'eau potable a pour objectif de protéger la santé humaine des effets néfastes d'une eau potable contaminée. Ceci est possible en garantissant continuellement la potabilité et la pureté de l'eau pour une consommation humaine au point d'utilisation. L'eau potable est un aliment périssable dépourvu de date limite de consommation. En plus des exigences élevées imposées sur toutes les installations d'eau potable, les secteurs médicaux et sanitaires obligent l'application de normes d'hygiène et d'opérabilité rigoureuses pour tous les robinets mitigeurs et leurs accessoires.

Le secteur de la santé impose des exigences strictes sur la qualité de l'eau potable

Dans le secteur de la santé, il est primordial que la qualité de l'eau soit la meilleure possible et ceci se reflète également dans la position très claire de la loi allemande sur la prévention des maladies infectieuses qui détermine principalement les exigences détaillées de manipulation et d'utilisation de l'eau potable. La mise en place des normes d'hygiène a été confiée à l'institut Robert Koch dont les recommandations officielles (appelées « Krankenhausrichtlinien » ou « directives hospitalières ») sont également prises en compte dans les réglementations techniques. Étant donnée l'exposition des salariés à l'eau, les normes de santé et sécurité pertinentes jouent un rôle important dans le processus législatif. En Allemagne, « l'Amendement de la réglementation sur l'eau potable du 21 mai 2001 » a été promulgué le 28 mai 2001 afin que la Directive européenne sur l'eau potable soit entérinée dans la législation allemande. La Réglementation sur l'eau potable (TrinkwV 2001) est entrée en vigueur le 1er janvier 2003.


Cette nouvelle réglementation couvre un nombre important de changements apportés aux circuits d'approvisionnement en eau potable :
  • Une plage d'application étendue, afin que désormais la couverture englobe le robinet final
  • La conformité avec la réglementation et de ce fait, le devoir de maintenir la qualité de l'eau potable dans les circuits d'approvisionnement intérieurs, incombent au propriétaire ou à l'opérateur du circuit
  • Les circuits neufs et existants d'utilisation des eaux pluviales et industrielles doivent désormais être signalés au ministère allemand de la santé publique
  • Des exigences plus strictes en termes de qualité de l'eau potable
  • Des matériaux spécifiques sont requis pour certains types d'eaux (voir également DIN 50930 Partie 6)
  • Le devoir de notification par l'opérateur au ministère allemand de la santé publique en cas de dépassement des limites maximales de produits chimiques et de contamination microbienne, par exemple, dès l'occurrence d'un cas de légionellose ou de pseudomonadaceae.
  • Un contrôle accru des circuits d'approvisionnement en eau potable, surtout pour les circuits destinés au grand public
  • Les utilisateurs des circuits d'eau potable doivent être informés des activités de traitement des eaux comme l'ajout de désinfectants
  • La responsabilité du maintien de la qualité de l'eau potable dans une installation au sein d'un immeuble incombe désormais à l'opérateur.

La Section 4 de la réglementation allemande sur l'eau potable se fonde sur l'hypothèse que toute eau qui va être distribuée est conforme aux paramètres et aux indicateurs microbiens et chimiques spécifiés dans la réglementation. Elle part également du principe que l'approvisionnement, le traitement et la distribution de l'eau se conforment à une palette de critères techniques généraux. L'installation dans une maison ou une institution est considérée comme constituant l'étape finale de la distribution d'eau.

Les normes et les fiches d'informations énumérées dans la présente sont également considérées comme des critères techniques établis pour la planification, la configuration et l'exploitation des circuits d'approvisionnement d'eau. Afin de mettre à jour ces critères techniques et de mettre en place les normes européennes, le comité des normes sur l'eau de l'organisation normative allemande DIN a décidé de réviser et de rassembler toutes les normes en rapport avec les circuits d'approvisionnement en eau potable. En outre, un ensemble de modifications encore plus importantes devrait suivre. Les risques sanitaires dans les circuits d'approvisionnement en eau potable peuvent être dus à différentes causes. Les changements physiques comprennent, par exemple, une augmentation des températures pour la plage d'eau froide.

Les modifications chimiques sont indiquées par l'augmentation des concentrations d'ions métalliques et la stagnation est un signe de changement microbien. Dans ce contexte, certains points clés à prendre en compte sont une planification professionnelle adaptée d'une manière répondant à une application spéciale donnée, le choix des bons produits, une réalisation parfaite des installations et l'utilisation du circuit d'approvisionnement aux fins pour lesquelles il a été créé. L'entretien et la maintenance d'une part et l'exploitation ainsi que l'utilisation d'autre part jouent des rôles essentiels. Au bout du compte, ces derniers peuvent uniquement être assurés par l'opérateur.

Normes et directives